Flassigny châteaux et champetrerie !

Votre destination a bien été ajoutée à votre carnet de route.

Continuer Afficher mon carnet de route

Laissez-vous conter le village de Flassigny

undefined undefined

Bienvenue à Flassigny, charmant petit village situé au creux d’un vallon, sur les rives de l’Othain. À l’entrée du village vous remarquerez la mairie qui à pris place dans l’ancien lavoir !

Le château de Flassigny
Château de Flassigny

Jusqu’au milieu du XIXe siècle, Flassigny est divisé en deux parties séparées par un ruisseau et pourvues chacune d’un château. Flassigny la petite, dominée par la famille de Reumont, possède un château de construction rectangulaire à la façade renaissance agrémentée de nombreuses fenêtres. Face au château, la chapelle Saint-Léger abrite les sépultures des aïeux des châtelains. Flassigny la grande a appartenu à la famille Des Gabets de Dombasle puis à la famille de Reumont. Le château est une maison forte datée de 1507 reconnaissable à sa tour d’angle coiffée d’une toiture en poudrière.

À côté de ce château l’église Saint Martin, datée de 1752, abrite un patrimoine très intéressant. Devant l’église, la fontaine à deux bacs abreuvait autrefois les troupeaux.

Un peu plus loin, à droite, vous admirerez l’ancien presbytère «maison de la cure» daté de 1743.

Au XIXe siècle, Flassigny, qui présente un artisanat rural varié, atteint 217 habitants. Si l’évolution de la population a montré une lente décroissance au cours des années, on remarque que ce petit village d’une cinquantaine d’habitants ne manque pas de vie. En effet, une chèvrerie produit pas moins d’une quinzaine de variétés de fromages vendus sur place ou sur les marchés. On trouve aussi une ferme cultivant des fraises de plein champ qu’elle commercialise en libre cueillette.

En repartant vers Bazeilles sur le plateau, admirez le superbe point de vue sur les côtes de Meuse, la Belgique et la vallée de l’Othain.

Diaporama

Quiz Village

Dans quel lieu insoupçonné se trouve la mairie de Flassigny ?

Bonne réponse !

C'est une mauvaise réponse...